Accueil du site > Alex. Privat d’Anglemont > Le marchand de contremarques - 1844

Le marchand de contremarques - 1844

vendredi 17 mai 2013, par Léon la Lune

Ce bipède a d’ordinaire la figure fortement picassée, le nez rouge, les cheveux grisonnants et en fouillis ; il sent le vin, a les lèvres bleues et une dent de moins, que lui a usée le brûle-gueule quand cette dent ne lui manque pas, il chique à mort, et semble être payé par la corporation des marchands de fromages pour tuer les mouches au vol.

Ce bipède porte ordinairement un chapeau gris ou noir, mais qui a incontestablement éprouvé le malheur des renfoncements aux guerres civiles de la barrière ; sa redingote habituelle (il ne connaît pas l’habit, à moins que ce soit l’habit d’un croque-mort retiré) est longue jusqu’aux talons et d’un drap foncé et couleur de muraille ; ses bottes sont de ces bons faiseurs qui restaurent la chaussure humaine en plein vent au détour de quelques rues de la cité.

Mystères galans des théâtres de Paris - 1844

JPEG - 161.3 ko
Honoré Daumier - Le Charivari - 4 janvier 1842

Répondre à cet article