Alex. Privat d’Anglemont

août 31, 2017

Un soir d’hiver – Mlle Clorinde et Privat – Souvenirs d’Alexandre Pothey – 1882

Il y a déjà beaucoup plus de vingt ans que mon ami Alexandre Privat d’Anglemont est mort, et cependant, très souvent, je songe à ce cher […]
août 31, 2017

Un parisien d’autrefois – L’illustre Choquart – 1884

J’ai eu l’honneur d’être au nombre des amis de Théodore Barrière — le regretté auteur dramatique — pendant les dernières années de celui-ci. Quoi qu’on en […]
août 31, 2017

Un nouveau Privat d’Anglemont – 1909

J’ai rencontré M. Durieu comme il allait prendre le tramway pour rentrer à Clamart, où il habite. Tous les jours, à sept heures, M. Durieu monte dans le […]
août 31, 2017

Une communauté d’artistes, La Childebert – 1851

L’exécution d’un arrêté préfectoral va, sous peu de jours, rayer de la carte de Paris une maison dont le souvenir mérite d’être consacré dans les annales […]
août 31, 2017

Nouvelles du Figaro – 1er juin 1836

août 31, 2017

L’ile Saint-Louis de Marius Boisson – 1932

Nous allons souvent chercher bien loin des paysages et des souvenirs d’histoire, alors que, pour en trouver, pour en apercevoir, il nous suffit d’ouvrir tout simplement […]
août 31, 2017

Le testament de Privat d’Anglemont – 1859

« En 1856, un soir, en sortant d’un théâtre du boulevard du Temple, il était arrêté par des rôdeurs de nuit, qui, le prenant, les imbéciles ! pour […]
août 31, 2017

Les frères Meurt-de-soif et la mère Moskow – Alex. Privat d’Anglemont -1855

Lorsqu’un habit a descendu tous les degrés de la toilette, que du tailleur il a passé au client, puis à son valet ou à son portier, […]
août 31, 2017

Le père Gras-Boyau – Alex. Privat d’Anglemont – 1849

« Tous ceux qui ont flâné dans Paris ont connu le père Gras-Boyau, le doyen des avaleurs, cet étrange vieillard au masque si comique, descendant direct d’une […]
août 31, 2017

Le Mousquetaire – Alex. Privat d’Anglemont – 1842

S’il y a, dans notre langue, certains mots qui, sans que nous sachions précisément pourquoi, emportent avec eux une idée gaie, folâtre, rieuse. Jamais peut-être la […]
août 31, 2017

Le marchand de contremarques – 1844

Ce bipède a d’ordinaire la figure fortement picassée, le nez rouge, les cheveux grisonnants et en fouillis ; il sent le vin, a les lèvres bleues et […]
août 31, 2017

Le galion de Privat d’Anglemont – Souvenirs de Théodore de Banville – 1882

« Privat d’Anglemont, un des parisiens restés légendaires, a été très mal connu, parce que tout en lui était invraisemblable. Quand je le vis pour la première […]
août 31, 2017

Le Berger en chambre – 1864

N m’accuserait certainement de fantaisie ou d’invention, si, pour justifier l’authenticité des types dont j’ai entrepris de tracer les silhouettes au crayon et à la plume, […]
août 31, 2017

La voyante de Privat d’Anglemont, de Gerard de Nerval et du Vicomte de Caston

« Je me trouvais en voiture avec Privat d’Anglemont.Tout à coup, une de ces idées bizarres, comme il en vient aux malades, traversa la tête de mon […]
août 31, 2017

L’aristocratie de la chiffe – Alex. Privat d’Anglemont – 1855

Quelquefois, lorsque les bras manquent dans les usines d’alentour, les industriels viennent demander des hommes de bonne volonté à la maison de la mère Marré, où […]
août 31, 2017

La Reine Pomaré – 1845

… Ce jardin est l’empire de la reine Pomaré. Non pas la reine Pomaré de Pritchard et de Taïti, mais c’est ainsi qu’on nomme, à cause […]
août 31, 2017

La Maison du Lapin-Blanc – 1859

« Une nuit qu’on entendait la mer sans la voir, Maurice me dit, après avoir mis la main à la fenêtre et s’être assuré de la tranquillité […]
août 31, 2017

La couturière de Privat

L’Eclipse attribue à Privat-d’Anglemont un trait tout à fait digne de ce roi de la basse bohème. Il avait trouvé un moyen ingénieux de sacrifier à […]
août 31, 2017

La conductrice d’aveugles et le marchand de copeaux – 1869

Connaissez-vous Malakoff ? Malakoff est un petit bourg assis dans la plaine de Montrouge, non loin de Plaisance, à cinquante mètres des fortifications. Quatre chemins qui s’entrecroisent, […]
août 31, 2017

La calotte rouge de Privat d’Anglemont

Privat d’Anglemont, ce fouilleur intrépide des petits recoins de la vie parisienne, fit subir une mystification fort innocente à l’apôtre Jean Journet. Privat avait la plus […]
août 31, 2017

Essai sur les enseignes, par Alexandre Privat d’Anglemont – 1850

« Malgré tout ce qui m’a été dit et raconté de Londres, de Naples, de Constantinople et même de Calcutta, après une sincère comparaison de tous ces […]
août 31, 2017

Balzac, Dumas et Privat d’Anglemont à l’Ecole de natation

…« C’est enfin Alexandre Privat d’Anglemont, un nom aussi obscur en dehors des cercles littéraires qu’il était connu parmi les artistes et les gens de lettres. Privat […]
août 30, 2017

Alexandre Privat d’Anglemont par Firmin Maillard, Les derniers Bohèmes – 1874

« Le 18 juillet 1859, je recevais de mon ami Horace, alors interne à la maison municipale de santé du faubourg Saint-Denis, ces deux mots : Si tu […]
août 30, 2017

Un ami de Théodore de Banville : Alexandre Privat d’Anglemont – Par le Comte Maxime de la Rochette de Rochegonde

Le hasard est, dit-on, la Providence des collectionneurs et des chercheurs. Il nous favorisa tout spécialement un matin d’hiver en nous faisant découvrir dans le fatras […]
juillet 21, 2017

Les oiseaux de nuit – Privat d’Anglemont – 1854

À partir de minuit, heure terrible ou charmante, si l’on en croit les poètes d’opéra-comique à l’heure des amants, des voleurs, des joueurs et des fruitiers, […]
juillet 20, 2017

Le voleur aux scrupules – 1844

La civilisation parisienne qu’on croyait parvenue à son apogée vient de se signaler par un nouveau progrès ; elle avait déjà ses escrocs en gants jaunes, […]
juillet 20, 2017

Les billets de la fin du mois – Louisa, Eugène Labiche et Vidocq – 1844

Mademoiselle Louisa K’eésen était actrice du théâtre de la porte Saint-Martin ; jeune et jolie, elle trouva bientôt protecteur dans la personne de M. Eugène Labiche, jeune littérateur […]
juillet 20, 2017

L’actrice et le gros Monsieur – 1844

Une actrice d’un petit théâtre des boulevards se trouvait un jour sans le sou ; cela la chagrinait, surtout à cause de son ami intime. Elle […]