Rades, guinches, tapis francs, cabermuches, empoisonneurs patentés, etc,.

août 31, 2017

Une visite à la mine à poivre – 1870

Les assommoirs sont des mines à poivre, ou boîtes à poivre ; un des grands assommoirs, chaussée Ménilmontant, est cependant qualifié du titre de mine à poivre. […]
août 31, 2017

Une excursion dans le faubourg Saint-Marceau – La mère Louis et son caboulot – VI – 1859

La douleur de la jeune Marie, privée pour toujours de sa mère, fut profonde et toucha au désespoir. Habituée, depuis sa naissance, à vivre avec elle, […]
août 31, 2017

Une excursion dans le faubourg Saint-Marceau – La mère Louis et son caboulot – Première partie – 1859

Les faubourgs de Paris sont, en général, composés d’une population mélangée d’individus appartenant aux différentes classes de la société. Malgré le caractère dominant de l’une ou […]
août 31, 2017

Une excursion dans le faubourg Saint-Marceau – La mère Louis et son caboulot – II, III et IV – 1859

II A cette époque de révolutions, d’émeutes continuelles, le faubourg Saint-Marceau renfermait une population nombreuse, turbulente, affamée, et qui, n’ayant que des ressources équivoques, semblait surgir […]
août 31, 2017

Une excursion dans le faubourg Saint-Marceau – La mère Louis et son caboulot – V – 1859

Quatre années s’étaient écoulées depuis le départ de Julien. Dans la maison habitée par la mère Louis et sur le même carré, vivaient, dans une modeste […]
août 31, 2017

Rapport du sieur Vincent, agent de police, sur le dîner que l’état-major de la Confrérie des mendians de la capitale donna, dans l’année 1786, chez un marchand de vin de la rue Saint-Jacques

« Je me suis transporté chez le sieur Drouet, cabaretier, près de l’Estrapade. Il avait fait, dès le matin, enlever les cloisons d’une salle basse dont les […]
août 31, 2017

Paris la nuit en 1910, par Georges Cain, conservateur du musée Carnavalet de 1897 à 1919

« Onze heures ; de gros nuages violacés passent devant la lune, et parfois des coups de tonnerre mêlés d’éclairs— tels des jets de lumière électrique— découpent sur […]
août 31, 2017

Le sénateur du Vert-Noyé – 1884

« Il existe dans un quartier excentrique, aux abords de la Seine, une ruelle qui aurait fait le bonheur de Ponson du Terrail. Une bande de pavés […]
août 31, 2017

Les Bals publics – 1857

« Jeudi, dimanche et jours de fête, prix d’entrée, pour un cavalier, 50 centimes ; entrée libre pour les dames ; l’orchestre sera dirigé par le célèbre Gratouillard ; une […]
août 31, 2017

Le Cochon fidèle – 1867

A l’ombre de la Sorbonne, rue des Cordiers, se trouve l’établissement du Cochon fidèle. Ce nom est expliqué par une légende assez apocryphe : Un jeune cochon […]
août 31, 2017

Le cabaret de la Canne – 1862

Ce n’est ni un café, ni une brasserie, ni un cabaret, — c’est un trou. Il peut même se faire que ce soit une cave, car […]
août 31, 2017

Le bal du 15 de la rue des Vertus – 1922

On est pris, sitôt entré, par une atmosphère de gaieté et de mouvement. La salle étroite d’abord s’élargit pour faire de la place aux danseurs, comme […]
août 31, 2017

Le bal des auvergnats – 1878

Que d’anecdotes sur les Auvergnats ! Ils servent de tètes de Turc à toute la presse humoristique. Le Français, né malin, sacrifie tout à l’esprit. Il faut […]
août 31, 2017

Le bal de la Cave – 1864

Au premier abord, ce n’est rien qu’un cabaret vulgaire, un simple débit de consolation, dans le genre de ceux dont la place Maubert et ses environs […]
août 31, 2017

La truie qui file – 1889

Une longue bâtisse n’ayant qu’un étage, vers le milieu de la rue Fontaine : c’est un café, que rien au premier abord, ne distingue des autres, si […]
août 31, 2017

La mère Pepin – Gazette des Tribunaux – 1833

« Ma foi, mon juge, c’était un soir, sur le coup d’onze heures : faute de chalands j’allais fermer boutique, lorsque c’te jeunesse, que vous voyez là sur […]
août 31, 2017

La buvette du Père Lunette – 1889

Rue des Anglais, à deux pas du Château-Rouge ; une façade d’un rouge brun, étroite, pareille exactement à une armoire vitrée. Buvette du Père Lunette, est-il écrit […]
août 31, 2017

Dix-huit heures de coups de fourchette au restaurant Philippe, rue Montorgueil – 1867

« Maintenant que Borel et son restaurant du Rocher de Cancale n’existent plus que dans le souvenir des gourmets reconnaissants, le Restaurant Philippe, — tenu aujourd’hui par […]
août 31, 2017

Chez Baratte – Publié dans « La Rue » de Jules Vallès – 1868

Sur la place des Innocents, deux ou trois voitures, couvertes de neige, abritent mal du froid, derrière les vitres aux bizarres dessins de glace, plusieurs fournées […]
août 31, 2017

Bouis-Bouis, bastringues et caboulots de Paris – Le Casino – 1861

En voici, pour le coup, un beau bastringue ! Toutes les séductions imaginables s’y sont donné rendez-vous. Tous les arts ont été invités à le décorer, sous […]
août 31, 2017

Au Café-Chantant – Eugénie Emma Valladon dite Thérésa – 1867

A travers la fumée, nous aperçûmes deux ou trois places vides où nous n’arrivâmes point sans difficulté. Quelle atmosphère ! Quelle odeur mélangée de tabac, de spiritueux, […]
août 31, 2017

Alexandre Leclerc, le Michel-Ange du Château de la Canne – 1874

Avez-vous connu le Château de la Canne ? « Ô le plaisant, le philosophique, le malicieux, le brillant et bruyant cabaret ! Et comme nous y rîmes maintes fois […]
août 30, 2017

Le cabaretier-prophète de la rue Neuve-Saint-Augustin – XVIIème siècle

S’il vous arrive, par hasard, de traverser la rue Neuve-Saint-Augustin, à la hauteur de la rue Louis-le-Grand, veuillez lever les yeux au-dessus de la grille traditionnelle […]
août 30, 2017

Le bouillon Duval – 1889

Le nom de Duval le boucher qui sous le deuxième Empire eut l’idée d’ouvrir un restaurant clair, bien tenu et à cuisine sans reproches, est connu […]
août 30, 2017

Une nuit d’Harlem à Montmartre – 1938

Le Hot Club de France apportait, hier soir, sa contribution à la grande saison de Paris en organisant « La grande nuit du Jazz ». Dans le cadre […]
août 30, 2017

Rixe au bal du Vieux-Chêne – 1851

Une de ces rixes déplorables qui entraînent presque toujours mort d’homme a ensanglanté hier dans la soirée le bal dit du Vieux-Chêne, établissement public situé près […]
août 30, 2017

Le Poirier sans pareil – Histoire d’un bal perché

Dans le Bulletin de la Société Historique et Archéologique, Le Vieux Montmartre [1], notre aimable collègue, M. Eugène Le Senne, a consacré une notice au Poirier sans pareil, […]
juillet 21, 2017
château de la Canne

Le château de la Canne, cabaret bohême de la rue du Poteau – 1860

Gardez-vous bien, si vous êtes né timide, Ô lecteur très précieux ! de vous laisser éblouir par ce nom pompeux et seigneurial de château. Ce n’est […]
juillet 21, 2017
la poésie de l’absinthe

L’académie de la Bohème ou la poésie de l’absinthe – 1876 – P.L. Imbert

Les rares promeneurs qui se risquent, le soir, dans le haut de la rue Saint-Jacques et regardent curieusement, à travers une vitrine enfumée, des silhouettes barbues […]
juillet 21, 2017
Le Vieux Chêne - 1864

Le Vieux Chêne – 1864

« V’là qu’un lundi qu’il faisait beau, Ros’ sans prévenir chez elle, Oh ! Oh ! Met son bonnet, son chal’ ponceau, Ses bottin’s de prunelle Oh ! Oh !
juillet 21, 2017
débits de consolations

Les débits de consolations – 1844

A Paris, on a donné ce nom aux marchands d’eau-de-vie et de liqueurs qui vendent en détail, sur le comptoir, et débitent même pour un sou […]
juillet 21, 2017
Au Cabaret

Au Cabaret

Les Porcherons. — Le cabaret du Tambour royal. — Marquises et grisettes. — Ramponneau. — Un poëte bien inspiré. — Une aventure de madame de Genlis. […]
juillet 21, 2017
café athlétique - 1898

Un café athlétique – 1898

L’autre jour quelqu’un me dit : — Voulez-vous voir une des curiosités les plus originales du Paris inconnu, j’entends inconnu des boulevards, allez près de la […]
juillet 21, 2017
bals auvergnats

Les bals auvergnats – 1922

La rue de Lappe est, près de la Bastille, une rue absolument auvergnate. Tous les chaudronniers, les ferronniers du Massif Central s’y donnent rendez-vous, et dans […]
juillet 21, 2017

La Californie – 1859

« On ne pouvait choisir une plus violente antithèse, — d’autant plus violente, lorsqu’on sort de la lecture du Satyricon de Pétrone et qu’on vient d’assister aux […]
juillet 21, 2017

Les anciens bals de Montmartre – 1922

Montmartre était plus riche en bals autrefois qu’il ne l’est aujourd’hui. Il est vrai que dans les restaurants de nuit de la place Pigalle, on danse […]
juillet 20, 2017

La bibine du Père Pernette et la Guillotine – 1875

« Le pâté de maisons compris entre le boulevard Saint-Germain et le quai de Montebello contient encore quelques curieux spécimens des vieux tapis-francs d’autrefois. Dans une ruelle, […]
juillet 20, 2017

Caboulots et caboulotières – 1860

La dernière ressource des femmes qui n’ont plus de ressources, le dernier asile de celles qui n’ont plus d’asile, c’est le caboulot. C’est là que l’on […]